En avril 2003, les ministères de l'Écologie et celui de l'Équipement ont lancé conjointement une consultation de recherche sur Les politiques territoriales et le développement durable. Cette consultation était issue du constat que, bien que la notion de développement durable soit depuis une quinzaine d'années de plus en plus présente dans les discours et actions des responsables des politiques territoriales, elle semblait peu intéresser la communauté scientifique. Pourtant les principes du développement durable sont d'autant plus malaisés à rendre opératoires qu'ils sont difficiles à saisir dans leur complexité.

Cet appel à la communauté scientifique s'inscrivait dans le prolongement du programme de recherche intitulé Ville et écologie animé par ces mêmes ministères de 1992 à 1999 et un atelier thématique sur le développement durable conduit par le PUCA de 2001 à 2003. L'ensemble de ces travaux avaient permis d'identifier, à partir d'un état des lieux des pratiques et des savoirs, des thèmes de recherche peu ou pas explorés. Quatre axes thématiques privilégiés étaient proposés aux questionnements de la communauté scientifique :

- l'évaluation des politiques publiques territoriales au regard des principes du développement durable (réversibilité, diversité, précaution…) ;
- l'articulation spatiale, thématique et temporelle des politiques ;
- les modes de gouvernance des territoires ;
- les inégalités écologiques : seraient-elles des facteurs d'aggravation des disparités sociales ?

Étaient recommandés un questionnement interdisciplinaire des problématiques et le rapprochement avec des collectivités territoriales gestionnaires des terrains d'enquête ; la dimension européenne apportée par les approches comparatives et la collaboration avec des chercheurs issus d'autres pays était aussi fortement souhaitée.
Le bilan de la consultation de 2003 (25 projets retenus sur les 66 reçus) a fait apparaître quelques points faibles : certains questionnements auxquels il n'était que partiellement répondu et deux des axes thématiques encore trop peu explorés.
Un appel à propositions de recherche complémentaire a donc été lancé en mars 2005 pour approfondir, en les infléchissant, trois des thèmes précédemment proposés :
- l'évaluation des politiques publiques et territoriales,
- les relations internationales en tant que dimension particulière de l'articulation spatiale,
- les inégalités écologiques et impacts territoriaux des actions publiques.
Les résultats de cette consultation complémentaire 2005 relatent les 44 propositions reçues et les 21 projets retenus, qui ont répondu cette fois de manière assez complète et satisfaisante à nos interrogations.